Communiqués de presse - Le gouvernement canadien finance le développement de vaccins contre la grippe saisonnière

L'entreprise québécoise Medicago inc. hissée au rang de chef de file canadien de l'innovation

Bientôt, les Canadiens pourraient avoir accès plus vite aux vaccins contre la grippe pandémique ou saisonnière grâce aux fonds que le gouvernement canadien a investis dans l'entreprise québécoise Medicago inc. C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui la députée de Beauport-Limoilou Sylvie Boucher, au nom de l'honorable Gary Goodyear, ministre d'État aux Sciences et à la Technologie.

« Notre gouvernement investit davantage en science et en technologie parce que ces investissements créent des emplois, dynamisent l'économie et rehaussent la qualité de vie des Canadiens, a déclaré la députée. Cette contribution nous a permis de développer une nouvelle technologie qui accélérera la production de vaccins cruciaux pour la santé et la sécurité de la population. »

Après une aide financière initiale, consentie en 2001, Medicago inc. a récemment obtenu une contribution de 279 712 $ dans le cadre du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) pour perfectionner une technologie autorisant la production d'un vaccin prêt à tester moins d'un mois après l'identification et la réception des séquences génétiques d'une souche pandémique. Grâce à cette technologie, les campagnes d'immunisation pourraient débuter avant que frappe la pandémie et on approvisionnerait rapidement la planète avec une grande quantité d'antigènes viraux.

Medicaco inc. a également reçu un certificat de chef de file canadien de l'innovation soulignant le brio avec lequel cette entreprise d'avant-garde a réussi à faire le pont entre la recherche et la commercialisation, la création d'emplois et la croissance de l'économie.

« Sans le soutien constant du PARI-CNRC, nous n'aurions pu élargir notre éventail de produits, ni développer cette technologie qui aboutira à la production de vaccins efficaces et bon marché », a déclaré M. Andy Sheldon, président et chef de direction de Medicago. « Les liens que nous partageons avec le Conseil national de recherches du Canada nous ont aidé à aller de l'avant, et nous avons bénéficié en permanence de ses conseils et contributions. »

Fondée en 1999, Medicago inc. compte environ 90 employés. L'entreprise développe des vaccins hautement efficaces et abordables reposant sur deux technologies brevetées : sa plateforme à base de plantes ProficiaMC et sa technologie exclusive de particules pseudo-virales (PPV). ProficiaMC est un solide système de production de vaccins et d'anticorps articulé sur l'expression des protéines dans les feuilles des plantes. Cette technologie présente des avantages sur les technologies usuelles de production de vaccins à partir d'œufs et de cellules, car elle est plus rapide et moins onéreuse. Grâce à elle, un vaccin serait prêt à tester à peine un mois après l'identification et la réception des séquences génétiques d'une souche pandémique. Les particules pseudo-virales (PPV) de Medicago imitent la structure du virus, de sorte que le système immunitaire les reconnaît facilement, mais ces particules sont dépourvues de matériel génétique, si bien qu'elles ne sont pas infectieuses. Elles sont incapables de se reproduire. La société utilise actuellement des feuilles de tabac pour fabriquer ses vaccins PPV contre la grippe pandémique et la grippe saisonnière.

Fiche d"information

Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC)

Le Programme d'aide à la recherche industrielle est le principal outil dont dispose le CNRC pour accroître son rayonnement au sein des petites et moyennes entreprises (PME). Ce programme appuie en effet les entreprises novatrices du Canada qui entreprennent des projets de recherche-développement de technologies à des fins commerciales.

Le PARI-CNRC offre un large éventail de services consultatifs de nature technique et commerciale, ainsi qu'une aide financière aux PME canadiennes novatrices admissibles. Le Programme est offert sur le terrain par une équipe de 240 experts en technologie et en commercialisation répartis dans plus d'une centaine de collectivités un peu partout au Canada. En collaborant directement avec les PME, le PARI-CNRC appuie les activités novatrices de recherche-développement (R-D) de ces entreprises et les aide à commercialiser leurs nouveaux produits et services.

Le Programme compte trois volets distincts de financement - les contributions aux entreprises, les contributions aux organismes et le Programme emploi jeunesse -, mais la plus grande partie de l'aide prend la forme de contributions non remboursables versées aux entreprises au titre des frais de main-d'œuvre directement liés à leurs projets de R-D.

La science à l'œuvre pour le Canada

Dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, le PARI-CNRC a reçu un investissement supplémentaire de 200 millions de dollars sur deux ans. Le PARI-CNRC s'engage à utiliser ces nouveaux fonds pour aider le gouvernement à créer un avantage concurrentiel pour le Canada, fondé sur l'excellence en sciences et en technologie (S-T).

De cette somme, 170 millions de dollars serviront à doubler les contributions aux entreprises et 30 millions, à aider les entreprises à embaucher plus de 1 000 nouveaux diplômés postsecondaires dans le cadre du Programme emploi jeunesse.

L'engagement budgétaire du Plan d'action économique renforce le mandat du PARI-CNRC, qui consiste à aider les PME à commercialiser leurs découvertes scientifiques. Il accroît également la capacité du PARI-CNRC de mettre son savoir-faire scientifique et technologique au service des PME. Le PARI-CNRC estime que ces nouveaux fonds lui permettront d'aider environ 1 400 PME de plus en deux ans.

Certificat de chef de file canadien de l'innovation

Un " chef de file canadien de l'innovation " est une petite ou moyenne entreprise (PME) à qui on peut attribuer, dans son secteur d'activité, des progrès précis en recherche et en développement. Ces progrès ont concouru à rendre le pays plus prospère, que ce soit à la suite de l'essor des entreprises, de la création d'emplois ou d'investissements dans des travaux de recherche et de développement qui ont amélioré la qualité de vie des Canadiens. Le CNRC a créé le Programme des certificats de chef de file canadien de l'innovation afin de rendre hommage aux entreprises canadiennes qui développent et appliquent avec succès des technologies novatrices, faisant ainsi le pont entre la recherche scientifique et la commercialisation, la création d'emplois ainsi que la croissance de l'économie.

Medicago inc.

Fondée en 1999, Medicago inc. compte environ 90 employés. L'entreprise développe des vaccins hautement efficaces et abordables reposant sur deux technologies brevetées : sa plateforme à base de plantes ProficiaMC et sa technologie exclusive de particules pseudo-virales (PPV). ProficiaMC est un solide système de production de vaccins et d'anticorps articulé sur l'expression des protéines dans les feuilles des plantes. Cette technologie présente des avantages sur les technologies usuelles de production de vaccins à partir d'œufs et de cellules, car elle est plus rapide et moins onéreuse. Grâce à elle, un vaccin serait prêt à tester à peine un mois après l'identification et la réception des séquences génétiques d'une souche pandémique. Les particules pseudo-virales (PPV) de Medicago imitent la structure du virus, de sorte que le système immunitaire les reconnaît facilement, mais ces particules sont dépourvues de matériel génétique, si bien qu'elles ne sont pas infectieuses. Elles sont incapables de se reproduire. La société utilise actuellement des feuilles de tabac pour fabriquer ses vaccins PPV contre la grippe pandémique et la grippe saisonnière.




Source: http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/actualites/cnrc/2010/08/25/pari-medicargo.html



RETOUR PLUS