Santé immunitaire et vie active

Déstressez à votre façon dans cette nouvelle normalité

juin, 2020

Selon un récent sondage Ipsos, les Canadiens affirment que 47 pour cent de leur stress est du genre néfaste.

Le bon stress, comme le fait d’essayer quelque chose de nouveau, une recette ou un entraînement par exemple, ou encore une échéance serrée, peut être motivant ou exaltant et il ne s’éternise pas pendant des jours. Le mauvais stress, par contre, celui qui affecte la respiration, la fréquence cardiaque et la tension des muscles, peut avoir des effets négatifs sur notre santé à court et à long terme.

Trop de mauvais stress affecte l’esprit et le corps. Il peut entraîner des maux de tête, la dépression, des brûlures d’estomac, l’essoufflement, l’insomnie, l’hypertension artérielle, des maux d’estomac, des problèmes de fertilité et l’affaiblissement du système immunitaire.

Bon nombre d’entre nous éprouvent des niveaux plus élevés de stress tandis que nous vivons cette nouvelle normalité. L’isolement social, le travail à domicile, la perte d’emploi, le fait d’être travailleurs essentiels, s’occuper des enfants qui ne vont plus à l’école, la fermeture des gymnases et même les tâches habituelles, comme faire l’épicerie, sont désormais des causes de stress. Il est normal de ressentir de l’anxiété ou du stress – un récent sondage publié par Statistique Canada montre que la majorité des Canadiens sont inquiets de la santé d’un membre de leur famille, de leur propre santé ou du niveau de stress de la famille. Aujourd’hui, il est plus important que jamais de prendre soin de notre santé mentale et de notre bien-être en général.

L’aspect scientifique du stress

Dans un article publié dans le Smithsonian Magazine, l’auteure explique la réponse au stress : Lorsque nous nous sentons sous pression, le système nerveux incite notre corps à libérer des hormones du stress, dont de l’adrénaline, de la noradrénaline et du cortisol. Ces hormones provoquent des changements physiologiques pour nous aider à faire face à la menace ou au danger qui nous attend. C’est ce qu’on appelle la réponse au stress ou la réaction de fuite ou de lutte.

Cependant, selon Rick Hanson, PhD, neuropsychologue et auteur du livre Le cerveau de Bouddha Bonheur, amour et sagesse au temps des neurosciences, « la vie moderne nous expose à un stress chronique, léger à modéré, en faisant constamment plusieurs choses à la fois, en ayant trop de choses à faire, en bougeant trop vite, en étant constamment stimulés ». Nous ne sommes simplement pas conçus pour nous enfuir des facteurs de stress plusieurs heures par jour, sans aucune pause. Mais c’est essentiellement ce que nous faisons.

La vie ordinaire comportant déjà ses propres stress, la vie durant une pandémie nous réserve un tout nouveau niveau de stress. C’est pourquoi il est si important d’élaborer votre propre stratégie antistress à intégrer à notre routine quotidienne. Nous avons quelques conseils pour vous en ce sens.

Optez pour des aliments sains :

Le stress peut mener à des choix d’aliments mauvais pour la santé (d’où leur nom d’aliments réconfortants), mais le fait de faire consciemment de meilleurs choix peut avoir un effet positif plus durable qu’un litre de crème glacée. Tournez-vous plutôt vers des aliments riches en vitamine C (agrumes), glucides complexes (grains entiers, fruits et légumes), magnésium (légumes-feuilles, saumon et fèves de soya) et acides gras oméga-3  (poissons gras, noix et graines).

Bougez :

Lorsqu’on est stressé, il peut être difficile de trouver la motivation pour faire de l’exercice. Pourtant, l’activité physique, ne serait-ce qu’une balade en vélo ou une marche rapide, est bénéfique pour l’esprit et le corps. Le mouvement, non seulement aide à décompresser, mais il intensifie aussi la production d’endorphines dans le cerveau. Ces neurotransmetteurs euphorisants peuvent procurer une sensation de bien-être. L’exercice régulier peut aussi rehausser votre énergie et vous aider à mieux dormir, ce qui peut améliorer votre capacité à gérer le stress.

Gardez du temps pour vous :

C’est facile de s’occuper tout le temps. Lorsque le stress est intense et que nous n’avons pas le temps de relaxer, c’est justement le moment le plus important de prendre une minute à vous. La relaxation atténue la tension, ralentit le rythme cardiaque, augmente la circulation sanguine et peut, en fait, nous redonner de l’énergie et nous disposer à faire les choses plus efficacement. Même s’il ne s’agit que de courtes périodes au fil de la journée, prenez quelques minutes pour vous reposer en vous concentrant sur votre respiration, allez faire une marche, méditez, contractez et relâchez vos muscles ou visualisez un endroit relaxant et focalisez sur ses détails.